Anticonforme et confortable

///Anticonforme et confortable

Dans ce bel intérieur tu n’as manqué de rien

Et surtout pas d’ennui pauvre petit bourgeois

Une jeunesse fleurie avec des roses d’or

En lettres capitales ton sort était écrit

Tu seras avocat, banquier ou médecin

Ta mère te l’avait dit pauvre petit bourgeois

Élevé aux vapeurs d’un parfait entre-soi

La surprise du chef arriva à minuit

 

Anticonforme et confortable

Dans ton carnet de moleskine

Tu purges ta haine totale

En compagnie de quelques skins

T’as troqué Hugo et Lamartine

Contre Déon, Daudet et Raspail

À la vie tranquille de papa

T’as préféré les croix gammée, ah, ah

À l’époque du kaméhaméha

 

Petit tu admirais les révolutionnaires

Tout en muscles, en bagou et langage châtié

Sans jamais partager leurs combats, leurs idées

Alors tu t’es mis à passer tes nerfs

Sur les plus faibles, les disgrâciés

 

Une révolution conservatrice, tu disais

Voilà ce qui manque au pays

En bon salaud que tu étais

Tu voulais un nouveau récit

Patriotique, édulcoré

De toutes les horreurs républicaines

Colonialistes et vichyssoises

Ça t’aiderait à mieux dormir

Pauvre petit bourgeois mondialisé

 

Anticonforme et confortable

Dans ton carnet de moleskine

Tu purges ta haine totale

En compagnie de quelques skins

T’as troqué Hugo et Lamartine

Contre Déon, Daudet et Raspail

À la vie tranquille de papa

T’as préféré les croix gammée, ah, ah

À l’époque du kaméhaméha

 

Tes aïeux refusaient déjà

De partager leurs opulences

Les suprémacistes en Stannah

Contre le suprême assistanat

Ont décidé dans l’entre-soi

De cultiver l’indifférence

De refuser de partager

Le soleil, la mer, l’horizon

Ont décidé de nous imposer

L’ensemble de leurs convictions

Toutes nos conquêtes dans un siphon

Toutes nos mémoires à la poubelle

Voici venir les bourgeois rebelles

Qui ne veulent pas payer l’addition

 

Anticonforme et confortable

Dans ton carnet de moleskine

Tu purges ta haine totale

En compagnie de quelques skins

T’as troqué Hugo et Lamartine

Contre Déon, Daudet et Raspail

À la vie tranquille de papa

T’as préféré les croix gammée, ah, ah

À l’époque du kaméhaméha

2021-01-28T11:11:27+01:00

One Comment

  1. GdeC 28 janvier 2021 at 11 h 19 min - Reply

    Comme on y retrouve en termes choisis les traits pour traits d’un militant de l’action française… On s’y croirait !

Leave A Comment